samedi 12 octobre 2013

Ernest ROSSI

Ernest Rossi a la particularité d’être à la fois un grand praticien de l’hypnose et un chercheur en neurosciences particulièrement pointu.
Il fut l’élève, puis le collaborateur de Milton H. Erickson durant les sept dernières années de la vie de celui-ci.
Rossi consacre sa vie à rapprocher hypnose et la psychothérapie des connaissances scientifiques d’aujourd’hui : la neurogénèse, l’activation du génome, la transmission synaptique. Il s’agit de construire des correspondances entre les spécialistes du corps et de l’esprit. L’être humain est unique et entier.
A partir des années 1990, il se rapproche des théories du chaos et de la nature quantique de la conscience.
Aujourd’hui, il lie l’hypnose et la génomique dans une approche géno-neuro-physiologique de l’homme. Son apport est à la fois théorique et pratique.
E.Rossi suit Milton.H.Erickson sur la dénonciation des limites de la suggestion directe mais va plus loin en considérant la thérapie comme une modification interne du patient lui-même, y compris neuronale.
« La nouveauté, l’exercice, l’entraînement et l’attention volontairement focalisée peuvent faciliter la croissance et la réorganisation du réseau neural du cerveau« 

Ses objectifs

Comprendre comment la plasticité du cerveau et l’expression des gênes peuvent en hypnose thérapeutique et en rééducation faciliter le développement personnel et la guérison.

Le nouveau modèle neuroscientifique en 4 étapes

  1. Initiation : laisser apparaître une idée et commencer à travailler sur un processus
  2. Incubation : Incubation : lutte et conflit pour tenter de résoudre le problème
  3. Illumination : instant créatif, insight, éclair de compréhension, solution
  4. Vérification : on vérifie avec bonheur que l’on a bien trouvé la solution
Rossi travaille sur le modèle quantique avec une redéfinition de la notion de temps. Il étudie les caractéristiques de la plasticité cérébrale, l’usage des neurones miroirs, l’expression génique.
« Ces approches thérapeutiques sont opérationnelles sur beaucoup de niveaux autoréférentiels tant pour le client que pour le thérapeute et qu’entre eux. Au sens le plus profond, la psychothérapie n’est pas simplement un processus par lequel un médecin enseigne, dirige et suggère des choses au client. Dans les meilleures circonstances, les systèmes des neurones miroirs tant du médecin que du client (ou du patient) sont simultanément actifs dans une synchronicité empathique mutuelle (ou réciproque) »
La génomique (à ne pas confondre avec la génétique qui concerne l’hérédité et n’est pas influencée par les facteurs extérieurs, sauf dans les cas exceptionnels de mutation) nous apprend que l’expression des gènes est influencée par d’innombrables facteurs environnementaux de tout type, y compris les pensées et les comportements.
Ainsi, les souvenirs, les pensées, les émotions, les comportements qui correspondent à une organisation neuronale donnée peuvent être en permanence modifiés en agissant sur l’expression des gènes qui commandent la synthèse des protéines et les connexions synaptiques.
Ce remaniement génique se produit au moment de l’expression du géne dans une émotion, un comportement, une pensée, une sensation et à tous ces niveaux en même temps. C’est pourquoi le ressenti désagréable ou négatif en transe de la lutte contre le problème est nécessaire à la construction de sa solution.
En dehors de la thérapie, ont été identifiés de nombreux autres contextes favorables à ces processus d’activation de l’expression génique permettant des changements dans une optique de guérison : la surprise de la nouveauté, les rêves, la répétition dans l’apprentissage, la prière et la méditation (et plus précisément le dénominateur commun des expériences spirituelles: la fascination, la grandeur, le mystère désignés par le philosophe des religions Rudolf Otto par le terme de «numineux» qui sera repris par Jung).
Ernest Rossi insiste sur cette «expérience psychologique de la beauté du numineux» comme jouant un grand rôle dans les processus de guérison.

Les techniques

Il n’est pas question de détailler ici les différentes techniques développées par E.Rossi, connues comme « LES MAINS DE ROSSI« .
En effet il s’agit en hypnose d’utiliser le positionnement et le mouvement des mains associés aux différentes phases de la transe.
Nous renvoyons aux DVD édités par l’institut Emergences et disponibles chez Satas :
http://www.satas.com/21386-15590-home_alysum/techniques-d-ernest-rossi-concepts-pratiques.jpg
Même si Ernest Rossi est difficile d’accès par son abord neuroscientifique de l’hypnose, il reste essentiel à notre appréhension de la thérapie par l’attention qu’il porte au changement situé dans le monde intérieur du patient, simplement encouragé et accompagné avec la plus vive attention par le thérapeute.
Ces mouvements centrés sur la créativité du patient ratifiée et offerte en cadeau pour soi-même sont autant d’héritages de Milton.H.Erickson, enrichis encore et ramifiés aux dernières avancées de la science.

VIDEO

E.Rossi est le second intervenant de cet extrait datant de 2011.

Article écrit par Frédéric BERBEN
Psychologue clinicien, Psychothérapeute, Hypnothérapeute
Cabinet : 135 Rue du Ponceau, 53000 Laval. Tel : 06 78 24 44 45. Mail : cabinet.berben@orange.fr.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour, merci de laisser un commentaire si vous le souhaitez.