samedi 12 octobre 2013

Gaston Brosseau


Voici la présentation que Gaston Brosseau donne lui-même sur son site internet :



"Je suis psychologue en consultation privée depuis 1998, en mode de retrait progressif, après quarante-sept ans d’activités dans différents champs appliqués de la psychologie. Je me suis investi principalement en milieu hospitalier après des détours en psychologie scolaire, en psychologie organisationnelle, en expertise psycho-légale, en enseignement universitaire et en recherche clinique.
Je donne, depuis 1987, des formations en hypnose en France, en Suisse et au Québec."
Centre de psychologie Gaston Brosseau, Inc. (CPGB)
567 Rue Victoria, bureau 400,
St Lambert, Qc  J4P 3R2
(514)255-9958

Une démarche de thérapie originale

  1. Savoir détecter les résistances du sujet en l’amenant à lâcher-prise et à ne rien faire.
  2. Savoir écouter la plainte du sujet par une auto-évaluation fonctionnelle et identitaire.
  3. Savoir amener le sujet à se déculpabiliser en l’alignant sur l’objectif de faire de son mieux. Le sujet doit affiner ses insights pour tendre vers ses buts.
  4. Savoir apprendre au sujet à faire la distinction entre ce qui lui appartient et ce qui appartient aux autres. L’aider à abaisser la barre haute de ses exigences.
  5. Savoir comment intervenir pour dénouer l’impasse en éveillant la force vitale qui habite le sujet. La guérison n’est pas d’ordre mental mais d’ordre vital.
  6. Savoir faire vivre au sujet des réussites auto-ratifiées à chaque rencontre.

Le savoir-être et le savoir-faire du thérapeute

Le thérapeute utilise l’hypnose, yeux ouverts ou fermés.
Il invite d’abord le patient à ne rien faire (d’autre que de laisser faire la réinitialisation sensorielle, ce qui n’est pas rien)
Pas besoin de faire une anamnèse. On se moque totalement des causes des problèmes.
Le thérapeute utilise la compétence du sujet à trouver lui-même une induction instantanée (nano-induction) pour le mobiliser en temps réel.
Le faire accéder à l’univers sensoriel de sa conscience efficiente.
Le sujet a la sensation de se réincorporer (réinitialisation) et de se nommer dans l’immédiat.
Le sujet se recontacte alors avec son identité, sa présence vitale.
Il s’appuie à nouveau sur son centre de gravité, retrouve son aplomb, sa mobilité, sa confiance en soi.
Ne rien faire, c’est ne rien faire d’autre que laisser agir la réinitialisation en temps présent, la réinscription corporelle, identitaire, le contact avec le principe vital.
On ne résout pas les problèmes, on les laisse se dissoudre.
Les nano-inductions ne réclament aucun effort de pensée ni de volonté, elles sont des automatismes réinitialisateurs.
Ce sont des excitations qui se transforment en sensations et entraînent le mouvement. La sensation est ressentie par l’ensemble de l’organisme et le mouvement qui s’ensuit est celui de l’apparition spontanée d’un nouvel équilibre de l’existence.
Un nouvel équilibre plus adapté aux contraintes d’un nouveau contexte.
Cette brève présentation pour vous inciter vivement à lire



Article écrit par Frédéric BERBEN
Psychologue clinicien, Psychothérapeute, Hypnothérapeute
Cabinet : 135 Rue du Ponceau, 53000 Laval. Tel : 06 78 24 44 45. Mail : cabinet.berben@orange.fr.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour, merci de laisser un commentaire si vous le souhaitez.