samedi 12 octobre 2013

Un chien thérapeute familial

 
La zoothérapie est utilisée par les thérapeutes comportementalistes et démontre que les relations entre un être humain et un animal peuvent être utilisées à des fins de soin (usage du cheval pour le handicap psychomoteur, du chien et du lapin dans le cas de démences séniles…)
L’écothérapie est la démarche qui considère qu’un patient n’est pas seul et isolé mains inscrit dans une constellation de systèmes qui sont en perpétuelle interaction. de même, la famille prise en charge en thérapie se trouve en relation avec de multiples contextes.
En intégrant les deux approches, nous constatons que la présence d’un ou plusieurs animaux considérés comme « familiers » favorise la thérapie familiale.
Cette réalité recouvre une grande diversité de situations cliniques. L’animal familier peut permettre d’expérimenter le lien à un substitut relationnel dans une identification constructive. Il peut permettre aussi d’élaborer une place de tiers dans le couple. Il est parfois le plus résilient de la famille et permet l’appui sur ses compétences pour dépasser les traumatismes. L’animal propose dans son type d’attachement le prototype d’une expérience parentale gratifiante.
Nous proposons le concept d’écozoologie familiale pour désigner plusieurs constantes :
  1. La relation est au coeur du processus de soin et le lien à l’animal en est un des points d’appui : expérimentation de liens multiples (dépendance, autorité, initiative, réciprocité, partage…)
  2. La découverte de ressources déjà en action. La surprise, l’instant immédiat, la résolution de problèmes déjà résolus, tous thèmes identiques à la transe de soin.
  3. L’apprentissage d’une présence au monde. Les animaux familiers n’ont pas conscience d’eux-mêmes. Ils n’usent pas de leur raison. Ils sont là. La relation à ce Dasein représente une ressource inestimable pour les patients.
  4. Les animaux familiers sont centrés sur leurs rythmes corporels : manger, dépenser de l’énergie, se reposer. Ils sont le vecteur de puissantes suggestions orientées sur le corps et ses rythmes.
  5. En étant très investis par les membres de la famille et du couple, les animaux familiers sont un support précieux pour l’usage de métaphores en thérapie et plus particulièrement en hypnose. Ils sont l’univers du patient, rien de plus facile que de les transformer en ressources !
Pour continuer la réflexion, lire l’article de J.Dehasse paru en 1998 dans la revue Thérapie Familiale

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Bonjour, merci de laisser un commentaire si vous le souhaitez.